Créer un site internet

JACQ, Jean-François

Jeff jacq credit photo charly ly

Biographie de l'auteur :  

Un enfant de la rue. C’est ainsi que se définit Jean-François Jacq. Une enfance sans amour, en partie vécue dans le noir. Errance initiée dès l’âge de treize ans sur fond de viol, mort latente, internement psychiatrique par erreur, à quatorze ans ; de maladie rare : Guillain barré. Plusieurs mois de paralysie complète à la clé. S’en suivent de longues années à la rue, jusqu’à vingt-quatre ans. Puis le désir de se cultiver à outrance. Licence en Arts du spectacle, sans nul autre diplôme en poche. Premier récit autobiographique en 1998 : Heurt Limite (récit incantatoire). L’écriture prend alors irrémédiablement le dessus. À compter de 2012, il alterne biographies rock et récits autobiographiques. Cette même année, Le soleil noir du rock français : Olivier Caudron de Lili Drop à Olive, puis Hémorragie à l’errance (genèse). Nouvelle bio rock en 2014, Bijou : vie, mort et résurrection d’un groupe passion. En 2016, Fragments d’un amour suprême. Troisième volet autobiographique. Dans le sillage de son écriture, l’ombre d’Artaud, de Calaferte. En 2017, il signe chez Ring et livre une nouvelle biographie rock, Ian Dury : Sex & Drugs & Rock & Roll. Jean-François JACQ, aka Jeff Jacq, est également chroniqueur pour BuzzOnWeb. Il est aussi co-organisateur du salon du livre de Vierzon, ville où il réside depuis plusieurs années.

Inventeur de la devise légendaire : " Sex and Drugs and Rock'n'roll ", Ian Dury, trente-cinq ans, est alors désigné comme le " parrain du punk ". N'est-il pas le premier, en 1974, à porter une lame de rasoir et une épingle à nourrice à l'oreille ? Malcom McLaren, futur manager des Sex Pistols, considère qu'il tient la bonne attitude au point de le piller sciemment lors de la mise en orbite des Sex Pistols. Sauf que Dury, la rage au ventre, a déjà une longueur d'avance. Il deviendra alors une icône outre-Atlantique, le Gainsbourg anglais, et les points communs sont légion : dandysme magnétique, même rapport aux femmes, aux nuits blanches épiques et aux excès. Tous deux ont arrêté la peinture à trente ans. Gainsbourg et sa sale gueule. Dury et sa polio, contractée à sept ans. Dury et ses textes viscéralement cockneys. Argot de la rue et des prisons en guise d'uppercuts scandés à la face des maisons de disques ayant jugé son handicap incompatible avec le statut de rock'n'roll star. Célébré en son temps en France et en Europe, Dury, baptisé dans les eaux bénies du rock, est emporté par un cancer en mars 2000. 
Pour la première fois en France, une biographie extraordinaire vous plonge dans les entrailles de l'une des figures les plus marquantes et les plus énigmatiques de l'histoire du rock et de la culture pop de ces quarante dernières années.

 

 

Ajouter un commentaire

 
×